Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Brisé...


  • Le jour où je me suis aimé...

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
    J'ai compris qu'en toutes circonstances,
    J'étais à la bonne place, au bon moment.
    Et alors, j'ai pu me relaxer.
    Aujourd'hui je sais que cela s'appelle…
    L'Estime de soi.

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
    J'ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle n'étaient rien d'autre qu'un signal lorsque je vais à l'encontre de mes convictions.
    Aujourd'hui je sais que cela s'appelle…
    L'Authenticité.

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
    J'ai cessé de vouloir une vie différente et j'ai commencé à voir que tout ce qui m'arrive contribue à ma croissance personnelle.
    Aujourd'hui, je sais que cela s'appelle…
    La Maturité.

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
    J'ai commencé à percevoir l'abus dans le fait de forcer une situation ou une personne, dans le seul but d'obtenir ce que je veux, sachant très bien que ni la personne ni moi-même ne sommes prêts et que ce n'est pas le moment.
    Aujourd'hui, je sais que cela s'appelle…
    Le Respect.

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
    J'ai commencé à me libérer de tout ce qui n'était pas salutaire, personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie.
    Au début, ma raison appelait cela de l'égoïsme.
    Aujourd'hui, je sais que cela s'appelle…
    L'Amour propre.

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
    J'ai cessé d'avoir peur du temps libre
    Et j'ai arrêté de faire de grands plans, j'ai abandonné les méga-projets du futur.
    Aujourd'hui, je fais ce qui est correct, ce que j'aime quand cela me plaît et à mon rythme.
    Aujourd'hui, je sais que cela s'appelle…
    La Simplicité.

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
    J'ai cessé de chercher à avoir toujours raison,
    Et je me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé.
    Aujourd'hui, j'ai découvert…
    L'Humilité.

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
    J'ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l'avenir.
    Aujourd'hui, je vis au présent, là où toute la vie se passe.
    Aujourd'hui, je vis une seule journée à la fois et cela s'appelle…
    La Plénitude.

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
    J'ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir.
    Mais si je la mets au service de mon cœur, elle devient une alliée très précieuse ! Tout ceci, c'est…
    Le Savoir vivre.

    Nous ne devons pas avoir peur de nous confronter.
    Du chaos naissent les étoiles.

    *** MD - PA***

    Texte attribué à Charlie CHAPLIN

  • HéHHééHHHééé... ... ... HéHHéHHHééé... ... ... HéHHééHHHééé... ... ... Le chant de la sirène!!! Yeap!!! ;-P


     

    Didn't I warn you not to?
    Didn't I warn you good?
    Maybe we couldn't help it
    Maybe we never should

    Ne t'ai-je pas averti de ne pas?
    Ne t'ai-je pas bien averti?
    Peut-être que nous ne pouvons pas l'aider
    Peut être que ça n'a jamais été possible

    Didn't I say it slowly?
    Didn't I make it clear?
    Is it unfair to ask you?
    Why there's love still here?

    Ne l'ai-je pas dit doucement?
    Ne l'ai-je pas fait clairement?
    Est-ce injuste de te le demander?
    Pourquoi l'amour est toujours présent?

    You cut your teeth on the lack of answers, singing
    Come back home and it don't feel the same
    Well I'll play a word song to a page for you
    And you never knew my name

    Tu acquiers de l'expérience dans le manque de réponses, en chantant
    Tu reviens à la maison et ce n'est plus pareil
    Et bien je vais jouer une chanson pour toi
    Et tu ne sauras pas comment je m'appelle


    Didn't I make it harder?
    Didn't I leave you that?
    Was it too much to ask you?
    Why does you still care?

    Est-ce que ça ne rend pas tout plus compliqué?
    Ne t'ai-je pas laissé ça?
    Est-ce trop te demander?
    Pourquoi y prêtes-tu toujours attention?

    You cut your teeth on the lack of answers, singing
    Come back home and it don't feel the same
    Well I'll play a word song to a page for you
    And you never knew my name

    Tu acquiers de l'expérience dans le manque de réponses, en chantant
    Tu reviens à la maison et ce n'est plus pareil
    Et bien je vais jouer une chanson pour toi
    Et tu ne sauras pas comment je m'appelle

    Come back, baby at times I'll cut you up and never let go
    Sweet love, play your song
    Call your mother, say take me home
    Like your smile, don't say not
    Another man down if you let them know

    Reviens, bébé je vais te découper et t'empêcher de partir
    Doux amour, joue ta chanson
    Appelle ta mère, dis que tu me ramènes à la maison
    Comme ton sourire, ne dis pas non
    Un autre homme sera au sol si tu ne les préviens pas

    You cut your teeth on the lack of answers, singing
    Come back home and it don't feel the same
    Well I'll play a word song to a page for you
    And you never knew my name

    Tu acquiers de l'expérience dans le manque de réponses, en chantant
    Tu reviens à la maison et ce n'est plus pareil
    Et bien je vais jouer une chanson pour toi
    Et tu ne sauras pas comment je m'appelle

    You cut your teeth on the lack of answers, singing
    Come back home and it don't feel the same
    Well I'll play a word song to a page for you
    And you never knew my name

    Tu acquiers de l'expérience dans le manque de réponses, en chantant
    Tu reviens à la maison et ce n'est plus pareil
    Et bien je vais jouer une chanson pour toi
    Et tu ne sauras pas comment je m'appelle